Homo Pexator

Forum dédié à la gestion du méta-jeu, du RP hors table et des discussions autour de notre campagne de jeu de rôles sur table se déroulant dans l'univers de Warhammer 40.000.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Interlude IV de l'Agent Drake

Aller en bas 
AuteurMessage
Xanthis
Acolyte de confiance
Acolyte de confiance
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 01/08/2013

Feuille de personnage
Carrière: Assassin
Rang: 3

MessageSujet: Interlude IV de l'Agent Drake   Ven 2 Aoû - 15:43

PREMIERE SEMAINE

TREVOR SOL (4 points)

Suite à ce que l'Agent venait d'apprendre au sein de sa dernière mission, son intérêt pour ses contacts redoubla et il prit la décision de s'assurer de leur fiabilité. Il commença par Trevor Sol, simple membre de l'Administratum dont il ne savait rien, que ce soit sur sa loyauté ou sur celle de son Adeptus. C'est pourquoi il le suivit un soir jusqu'à son Hab, pour s'entretenir avec lui sans autres intermédiaires. Ce second échange lui permit d'apprendre dans un premier temps où se situait le Gu ainsi que les dernières activités des Servitas dont apparemment une affaire conclue avec DeVayne sur Sepheris Secundus. Rien qui ne le concernait directement. Et rien qui ne ressemblait non plus à la Question.

-Avez-vous remarquer des disparitions étranges dernièrement parmi les différents gangs que vous traitez ?
-Et Bien, ce n'est pas réellement mon secteur d'activité. Je suis Historiographe en droits et en acquisitions de travailleurs assermentés. Rien de plus.

S'en était tout pour ce soir, il devait à présent s'assurer de la fiabilité de l'Administratum, Trevor ne semblant pas être le genre d'homme à dissimuler des cadavres sous son matelas.


ARBITRATOR KARON (4 points)

L’Agent avait décidé de passer le cap avec l'Arbitrator Sélène Karon et d'en faire une de ces plus proches collaboratrices. Il n'avait aucun doute sur sa loyauté et son sens du devoir, Il n'avait aucun doute non plus sur la rentabilité de son investissement.
Il la rencontra dans son bureau et lui posa de manière détachée cette question qui allait sceller leur pacte.

-Arbitrator Karon, Nous avons récemment eu des révélations, de nouveaux ennemis et pour les vaincre, je pense avoir besoin de votre soutien et celui de votre Adeptus. Arbitrator Karon, êtes-vous assez loyale envers l'Empereur pour nous faire confiance et apporter votre soutien total à notre cause ?
-Toute ma Loyauté va à l'Empereur et je servirais ses alliés comme je sers mon propre Adeptus. Pourquoi cette question Agent Drake ?

Il s'attela alors à lui raconter le déroulement des dernières missions auxquelles il avait participé et comment Occular l'Oracle leur avait appris l'existence de la Question.
Il apprit d'elle que les mécanismes de la Question étaient communes dans la Pègre et cela rendait leur démantèlement quasiment impossible à cause de la multiplication des sources de revenus et fort fréquemment, de l'anonymat des dirigeants les plus haut placés. Apparemment, l'Arbites a déjà eu affaire à la Question via des affaires de trafics d'esclaves, de cadavres, de drogues psyactives ou encore d'artefacts Xenos ou Hereteks. Ils y ont découvert le même Modus Operandi découvert pour le développement de la Farcosia :  une cellule d'agents dirigés par un agent de liaison qui fait office d'émissaire envers la seconde organisation qui parfois contrôle directement le trafic, à l'instar de Théodosia. Le majeur problème posé par ces gangs sont que leurs trafics sont extrêmement mineurs et donc difficile à repérer. Autre récurrence, les agents sont toujours équipés d'un système de suicide difficilement contournable mais fort heureusement, certains sont moins opérants que d'autres et permettent parfois l'arrestation.
Pensif, l'Agent remercia l'Arbitrator et prit la direction de la porte.

-Agent Drake, je vous remercie pour votre confiance et sachez que tout ce qui a été dit restera confidentiel. Aussi j'ajouterais la mention « Démonologie » au crimes rencontrés par l'Arbites, cela vous sera peut être utile à l'avenir, à vous et à votre institution.
-Prévenez moi à la moindre occurrence de la Question dans l'une de vos affaires, j'aviserai selon la nature de la découverte. Et c'est à moi de vous remercier, Karon.
DEUXIEME SEMAINE

ADMINISTRATUM & LA QUESTION

Dans les jours qui suivirent son échange avec Trevor Sol, l'Agent voulut s'assurer de la fiabilité de l'Administratum suite à ce qu'il avait appris du Magistratum de la bouche d'Occular l'Oracle. Il déposa en fin de journée une note adressée à un bureau aléatoirement choisi. Si jamais la Question était infiltrée, elle aura fait en sorte d'avoir accès à ce genre d'information, aussi il attendait de voir ce qu'il se passerait confortablement installé à l'Igorrr à partir d'une heure du matin, après avoir payer la coopération du barman.
Il ne se déroula rien jusqu'à 2 heure 12, le moment que l'Arbitrator Karon choisit pour faire irruption dans la salle accompagnée d'une escouade. Ironie du sort.
L'escouade commença à vider une à une les alcôves tandis qu'une bonne partie de la clientèle semblait avoir quelque chose à reprocher et commençaient à devenir bien pâle. Un soldat vient ouvrir le rideau et avant qu'il n'ait eu le temps de l'ouvrir entièrement, l'Agent lui présenta le symbole inquisitoriale gravé sur une étrange petite boîte puis demanda à s'entretenir avec l'Arbitrator Karon.

-Que faites-vous là, Drake ?
-Félicitation, vous venez de me prouver que je pouvais faire confiance à l'Administratum. Et à l'Arbites visiblement. J'ai quelques nouvelles informations que vous devriez connaître, la Question a agi en représailles contre les Strophes et ces derniers ont définitivement quitté Sibellus. Ma Cellule commence à être elle même attaquée, Nous devrions redoubler de vigilance, c'est pourquoi j'avais concocter ce petit plan, pour couvrir l'un de mes investissement. Pouvez-vous me dire comment ce rendez-vous vous est parvenu ?
-Un Adepte nous a contacté pour avoir des informations sur la Question après avoir reçu votre message. Comme vous me l'aviez indiqué, j'ai pris l'affaire en main.
-Recontactez moi si jamais cet Adepte disparaît. Restons prudent.

Quelques jours plus tard, l'Agent apprit que l'Adepte en question était bien en vie. Il prenait peu à peu ses atouts en main, lui assurant quelques sécurités pour ses plans à venir.


LE GU (5 points)

Il devait à présent conclure le plus difficile de ses arrangements car là où il partait, la foi et le devoir n'était pas une monnaie suffisante. Il suivit les indications de Trevor et trouva rapidement le quartier en question ainsi que son Manufactoria désaffecté. Dissimulé sous son imperméable et son masque à gaz, l'Agent se fit passer pour un récupérateur auprès des membres des Servitas et appris de leurs bouches que le Gu était encore en chasse dans le Cloaque et cela encore pour une bonne semaine. Cela retardait légèrement son plan mais rien ne pressait et il ne pouvait pas encore se permettre d'abattre une équipe entière pour un simple échange verbal.

-Et dites, vous avez pas entendu parlé du Mouchard de l'Arbites, ça a bien foutu le merdier partout, il est tout de même pas chez vous ?
-Ouais, ça commence à bien puer la merde mais si il s'trouve dans le coin c'est qu'il est bien caché, ça j'te l'assure !

L'Agent avait en effet commandé à ses collègues de répandre une petite rumeur sur un agent dormant de l'Arbites qui serait reconnaissable par deux initiales grossièrement gravées sur une épaule. Une petite assurance auprès de son collègue pour que celui-ci mesure bien ses actes face à lui.
TROISIEME SEMAINE

LE GU (5 points)

Il redescendit une semaine plus tard et rencontra enfin le Gu, qui avec le reste de ses acolytes, ramenaient une demi-douzaine de mutants du Cloaque. C'était la première fois qu'il en voyait en pleine lumière. Cette vision lui donnait la nausée ainsi qu'une gêne qu'il n’arrivait pas à exprimer. La vue de ces êtres était pathétique. L'un d'eux, au corps déformé par la faim et les mutations et au yeux excessivement exorbités, tomba à terre, se tordant de douleur et hurlant pitié à ses geôliers. Ces derniers l'exécutèrent d'une balle en pleine tête, le bruit de la détonation résonant dans l'immense grotte. Ils continuèrent de marcher, forçant les autres mutants à passer au dessus du cadavre difforme. Ils étaient maintenant au nombre de cinq, dont une femme recouverte d'une peau détendue sous ses membres qui ne dissimulent ni sa maigreur, ni sa quasi nudité. Accroché à elle, un gosse aux yeux blancs et doigts palmés tente péniblement de retenir ses sanglots. Et avec eux, trois hommes suivent, le regard abattu, tout aussi maigres et pitoyables et dont les mutations affectent visiblement leurs peaux que ce soit en la remplaçant par une matière inconnue ou au contraire en la brûlant pour exposer à vif la chair de son porteur. Le Gu ne semblait pas bien préoccuper par le sort de ses victimes et semblait nerveux, le regard à l'affût, se frottant l'épaule par tic.
L'Agent les suivait de loin, le regard fixe et ferme derrière les verres de son masque. Il profita que sa cible parte seul dans les ruines pour s'entretenir avec lui. Alors qu'il allait rejoindre son groupe, l'Agent lui saisit la nuque et le plaqua au mur tagué sur lequel il venait d'uriner.

-Nan, putain, PAS VOUS !
-Bonjour très cher, vous avez sûrement entendu parler de mon petit arrangement avec quelques amis dernièrement, vous comprenez à présent à qui vous avez affaire...
-Qu'est-ce que vous voulez ?!
-J'ai besoin de tes services, tu apprendras avec le temps qu'avec moi c'est donnant donnant, et il est évident que ta survie et ta place me sont du grand intérêt...

Le maintenant plaqué, il le fouilla méthodiquement pour lui prendre son arme et le jeter à quelques mètres d'ici puis le relâcha pour lui faire face. Il en profita au passage pour lui prendre un effet personnel, un vieux Trône qu'il gardait dans un mouchoir, après s'être souvenu du collègue à Mallear.

-Cela ne te semble t-il pas intéressant ?
Tu travailles donc pour les Servitas... Comment s'est déroulé votre dernière transaction avec DeVayne ?
-J'sais pas, j'y étais pas...
-Vous fournissez qui d'autres ?
-Des Criminels, des Nobles, des Corporations mineures... Ce genre de trucs quoi !
-Qui est votre Chef ?
-Ghist, il est là, dans l'usine.
-Tu sais si il travaille pour quelqu'un d'autre ou si un autre type contrôle son boulot ?
-Non, à part la Kasballica qui nous pique notre fric mais ils ont pas de couilles, ils nous feront rien tant qu'on reste à notre place...

L'agent sortit une tablette de donnée et montra son contenu à son interlocuteur.

-T'as déjà vu ça quelque part ?
-Hein ? C'est quoi ça ? J'sais pas lire mec ! Des tablettes de données, ouais, ouais ! J'en ai déjà vu là haut !
-Je te parle de cela, cet outil. As-tu déjà vu quelqu'un l'utiliser sur la marchandise ?
-Non jamais. Sur l'Empereur !

L'Agent se tut un instant puis lâcha d'un ton détaché : « La Question à Double Tranchant ». Le Gu sembla complètement terrifié par ces quelques mots, fixant l'Agent, tétanisé et les yeux exorbités. A quelques mètres, on commençait à entendre une bande arrivée. Il le saisit au col.

-T'as déjà entendu ça quelque part hein ? Où ?
-Comme tout le monde, des légendes, des rumeurs...

Il le lâcha, le fixant un instant avant de faire volte face en murmurant :

-Je reviendrais.





TREVOR SOL (4 points)

La récente découverte d'une certaine « Kasballica » le laissait perplexe et pouvait bien être un obstacle dans sa progression. C'est pourquoi il passa un soir en fin de journée au bureau de Trevol Sol pour l'interroger sur les activités de ce groupe. Au nom de la Kasballica, ses sourcils se fronça et pendant un instant, il scruta l'Agent, en quête visiblement d'un détail. Puis il se ressaisit, reprenant son éternel allure de fonctionnaire pointilleux.

-Que voulez vous savoir ?
-Qui sont-ils ?
-Pourquoi ne demandez-vous pas à l'Arbites ?
-Pourquoi le demanderais-je à l'Arbites ?
-Parce que ce sont de vulgaires criminels, que tous les adeptes le savent et que ce n'est pas l'Administratum qui peut vous renseigner au mieux sur ce sujet là !
-Vous travaillez dessus ?
-Et bien ils ont en effet quelques actifs dans le trafic de travailleurs...
-Qu'est vous n'osez pas dire Monsieur Sol ? Un Problème ?
-Et vous, qu'est-ce que vous n'osez pas dire ? Qui êtes vous d'ailleurs pour me parler ainsi ?
-Travaille t-il pour la Question, Monsieur Sol ?
-Quelle Question ? …

Interloqué, il ne semblait ne pas saisir l'Agent puis après un long silence entre les deux hommes, à se fixer l'un l'autre,

-A vrai dire, je pensais que... Je pensais que vous étiez un Agent de la Kasballica... (souriant et se relâchant) Ils ont plusieurs fois tenter de m'approcher pour couvrir leur trafic en m'assurant de coquettes sommes d'argent. Alors, dites mois, pour qui travaillez-vous réellement ?
-Vous m'avez été utile et fidèle Monsieur Sol, Vous méritez une récompense.

Il lui déposa une petite liasse de Trônes Gelt sur la table tout en prenant une de ses dactyloplumes.

-Je vous emprunte cela. Et rassuré vous Trevor, je travaille moi aussi pour l'Empereur.
QUATRIEME SEMAINE

TREVOR SOL (4 points)

« Même heure, Même lieu. Signé DR »

Trevor arriva légèrement en retard, visiblement nerveux et agacé. Il s'assit à la même table et ne commanda cette fois rien.

-Que me voulez vous encore ?
-Je souhaiterais plus d'informations sur la Kasballica, ils sont visiblement en conflit direct avec les Servitas.
-Croyez-vous que nous pouvons en parler sereinement ici ?
-Si vous ne vous sentez pas en sécurité, vous n'avez qu'à écrire les informations que vous posséder.
-La Kasballica est une importante corporation mafieuse qui se dissimule derrière de nombreux petits gangs insignifiants de la sous-ruche, je ne sais rien d'autre que cela mis à part qu'ils ont été en effet particulièrement actif dans la traite de travailleurs récemment.
-C'est tout ce que vous avez à m'apprendre Trevor ?
-C'est tout ce que j'ai trouvé en recherchant dans les archives mais je me suis souvenu que la curiosité est un pêché puni de mort alors je suis retourné à mon bureau. Et puis, qui êtes vous, Monsieur DR, pour que je risque ma vie ?
-Ne vous en faites pas, l'Empereur est clément avec ses plus fidèles serviteurs, et vous n'avez rien à savoir sur moi mis à part qu'en me servant, vous servez aussi l'Imperium dans sa lutte contre ses ennemis.
-Pour qui travaillez-vous ?
-Ne nous cherchez pas sur un document, Nous n'y apparaissons jamais.

Il le fixa quelques instants, semblant déduire peu à peu à qui il avait à faire mais se tut. Tout cela n'était pas suffisant, il lui fallait encore plus d'informations.

ARBITRATOR KARON (4 points)

-J'ai une nouvelle piste. Que pouvez-vous me dire de la Kasballica Sélène ?

Ils se rendirent tout les deux au Cogitateur Central et s'enregistrèrent auprès du Technoprêtre qui invoqua l'esprit de la Machine et alluma l'appareil. Karon navigua sur différentes pages rédigées en Haut Gothique puis après avoir passé une longue liste de noms divers, s'arrêta sur Kasballica.

-Que voulez-vous savoir Drake ?
-Parlez moi de leurs antécédents avec vous, leurs activités récentes, leurs chefs et leurs locaux.
-La Kasballica est un important syndicat implanté dans tout le secteur Calixis. Ils sont officiellement poursuivi pour crimes en bande organisée et Piraterie, le Haut Marshal Goreman lui même a posé un mandant d'arrêt Prioris sur eux. Les Filiales détectées sur Sibellus sont automatiquement démanteler par nos soins. Nous avons dernièrement une multiplication des rapports d'activités sans plus d'informations. Leurs chefs restent quand à eux toujours inconnus mais semblent être visiblement Spiriens. Ils fonctionnent en petits gangs autonomes qui n'ont entre eux aucun rapport direct et ne sont en contact avec la Kasballica qu'à travers un unique émissaire. Ce qui par la même occasion rend souvent obsolète l'interrogatoire de prisonniers qui souvent n'ont jamais vu de leurs yeux ce personnage.
-Donc vous n'avez pas connaissance de la localisation d'un de leurs groupes ?
-Non malheureusement. Si vous apprenez quoi que ce soit, n'hésitez pas à venir me faire votre rapport.
-Pensez-vous qu'ils ont le moindre rapport avec la Question ?
-Nous n'avons aucune informations là-dessus, désolé.
CINQUIEMENT SEMAINE

LE GU (5 points)

Après hésitation, l'Agent descendit finalement dans la Sous-Ruche à la recherche du Gu qui apparemment connaissait l'existence d'un groupe de la Kasballica actif. Leur démantèlement lui permettrait de gagner en prestige auprès du Gu et de laisser le terrain libre au Servitas pour la suite des opérations.
Il le trouva finalement en train de jouer au cartes, non loin de son Manufactoria abandonné avec une bande de gangers. L'Agent se contenta d'attendre au coin d'un tas de gravas que ce dernier le remarque. Quand ce fut fait, il s'effaça alors que le Gu semblait murmurer quelque chose à ses camarades.

-Mais y'a quedal là bas Mec ! Tu nous fais quoi là, t'as peur de perdre !
-Fait pas le con, t'as intérêt à pas te défiler, sinon ça va chier.
-Mais je vous assure qu'il y avait quelqu'un là bas !

Ils finirent leurs parties et se délogèrent finalement de leur table de misère et semblèrent partir ensemble pour leur QG, le Gu à la traîne, épiant les ombres nerveusement tout en se grattant l'épaule. L'Agent fit rapidement le tour du coin pour se retrouver sur leur trajet, et tandis que le reste du groupe continuèrent leur chemin, se contentant de le regarder du coin de l'oeil, la main sur l'holster, le Gu s'arrêta net sans que les autres ne le remarquèrent. Dégainant, il le mit en joug d'une main tremblante.

-T'approche pas Mec !
-Bonjour Gu. Voyons voyons, ce ne sont pas des manières, n'as-tu pas compris que je ne te voulais aucun mal. Je n'ai que quelques questions à te poser. Tu m'as dit que la Kasballica vous créait des problèmes avec votre terrain de chasse ?
-Ouais, il continue de nous pourrir la vie mais on est pas en guerre ouverte et c'est déjà ça, sinon j'donnerais pas cher de notre peau.
-Où se situe leur QG ?
-A ce qu'il paraît il serait de l'autre côté, en passant par les canalisations abandonnées du monticule de gravas à peu plus à l'est. J'en sais pas plus.
-Très bien. Considère ce problème comme réglé.

L'Agent fit volte face silencieusement, malgré la menace du canon. Derrière lui, le Gu ne bougeait pas, hésitant sûrement à ouvrir le feu sur l'homme qui le terrorisait, ce qui finalement n'arriva pas.


LA KASBALLICA

Arrivé au mur d’éboulis, l'Agent se faufila dans une des canalisations les plus étroites, évitant celles à taille humaine au cas où celles-ci seraient gardées. Après un bon quart d'heure à ramper dans le tunnel poussiéreux, il arriva finalement dans une grande caverne où il n'y avait pas âmes qui vivent. Les canalisations n'étaient visiblement pas garder et il ne régnait que l'obscurité en ces lieux. Il continua néanmoins son chemin, à l'aide de ses photolentilles, dans l'espoir de ne pas avoir été berner.
Il y avait dans les ombres des ruines, quelques formes vivantes qui l'épier et leurs étranges regards brillaient dans les ténèbres, des regards qui n'avaient rien d'humain. Après quelques mouvements rapides entre différents éboulis, il se plaqua contre un mur en dégainant, à l'affût des formes qui lui tournaient autour. Cependant, une source de lumière et des voix d'hommes commencèrent à émerger d'une galerie qui se situait à une trentaine de mètres. C'était un groupe de Ganger visiblement à la recherche de quelque chose. Après avoir balayé les ombres de sa lampe, l'un d'eux pris la parole.

-Merde, on les a finalement paumés... Fait chier. Bon, vous savez ce qui nous restent à faire. Je suis désolé Vrek mais tu vas devoir y passer.
-Pourquoi moi Mec ?
-C'est comme ça, tu sais que c'est la règle.
-Allez vous faire foutre, je me laisserais pas faire.
-Attrapez le les gars !

Puis commença une fusillade dans laquelle deux gangers payèrent de leurs vies le désaccord de leur camarade. De son poste, l'Agent apercevait aussi ce qu'avait perdu le petit groupe et en l’occurrence, ce qu'il avait perçu dans les ombres, sûrement le fruit d'une chasse en fuite. Tandis que le reste du groupe s'occupait de leur basse besogne en se remettant en route, il commença à les filer dans une longue suite de dédales, aidé par la longue trace de sang que laissait derrière lui le nouveau prisonnier. Seul, l'Agent se serait sûrement perdu dans cette partie de la Sous-Ruche proche du Sous-Monde où des horreurs sans noms devaient se terrer. Après une demi-heure de filature, il dut éteindre son assourdisseur qui lui permettait d'étouffer les quelques sons qu'il pouvait produire et c'est en redoublant de vigilance qu'il continua malgré le périple qui ne semblait pas avoir de fin.
Tout se déroula sans accroc, durant une bonne heure environ. Mais malheureusement, la petite expédition et son colis sanguinolent avait visiblement attiré un prédateur de la zone et alors que l'Agent restait silencieux dans les ombres, on entendit clairement dans les silence de la galerie une griffe frottant la pierre. Le Chef de l'escouade se retournant aussitôt pour faire face à la menace se retrouva nez à nez avec l'Agent.

-Hey ! T'es qui toi ?
-Tirez pas les gars, j'suis de la bande !
-Qu'est-ce que tu fous là, t'es tout seul ?
-J'reviens d'une chasse, mes partenaires se sont fait étriper par je ne sais quoi, j'ai réussi à me sortir de ce foutu merdier ! Mais j'crois que ça me suit encore...
-Putain merde, rapplique là toi ! T'as une arme ?

Dégainant le fusil qu'il portait à l'épaule, il mit en joug le coude d'où la créature allait paraître. Il n'eut pas réellement le temps d’apercevoir de quoi il était question car en à peine une seconde de temps écouler, la chose était trouée de part en part par une quinzaine de balles.

-Merci pour ta balle mec, aller on avance.

Le groupe de Gangers ne semblait pas se préoccuper de lui et il les escorta ainsi jusqu'à leur repère à deux heures de marches après avoir remonter une pente abrupte qui les ramener plus haut dans la Sous-Ruche. Ils arrivèrent rapidement à une porte bien gardée puis finalement à un quartier désaffecté occupé par les forces de la Kasballica. Il reconnut rapidement deux lieux qui semblaient être des sortes de bar ce qui lui semblait être le parfait moment pour s'éclipser.

-Merci pour le coup de main les gars, on se revoit un de ces jours les gars !
-Tu vas pas faire ton rapport au Patron ? …
-J'ai bien besoin d'un remontant après tout ce qui s'est passé, vous m'comprenez hein.
-Ouais, j'comprend. Bonne Route.

Entrant dans la ruine devenue bar de fortune, il se retrouva face à quelques horreurs quotidiennes du coin : deux types s’entraînaient visiblement à la boxe sur un sac à viande qui avait du être humaine ou presque un jour tandis que deux autres s'appliquaient à violer et battre violemment une jeune mutante nue et cadavérique. Au milieu de tout cela, quatre gars jouaient au carte tranquillement tandis que quelques prostituées semblaient patienter au fond de la salle, le regard vide. Il ravala sa rage et partit se servir un verre d'un liquide noirâtre dans un des nombreux gobelets en métal posé par terre et s'assit à la table de jeu.

-Tu joues à la prochaine manche ?
-Ouais, bien sûr.
-On joue la Gamine. Ces deux là ont finis égalité.

S'appliquant à dissimuler son dégoût, grandement aider par son accoutrement de récupérateur, il commença à tâter le terrain qu'il avait finalement découvert.

-J'reviens d'une chasse et j'suis tomber sur l'un de ces salauds de Servitas, le gars a voulu jouer au con, du coup il a eu droit à un peu de plomb dans la tête. Il nous les brise vraiment sévère ceux là.
-Ah bon, t'en a buté un ? Le Patron avait pas dit d'y aller molo ?
-Y'a des jours où il faut savoir poser les bases, sinon on se fait pas respecter, voyez.
-Ouais enfin, t'as pas peur du boss ? Z'étaient combien eux ?
-Bof, il en saura rien et c'est pas ces pisseurs de Servitas qu'iront se plaindre de quelque chose, pas vrai ?

La partie se finit encore par une égalité et malheureusement par les deux gars les plus costaud et les moins futés. Il était temps pour l'Agent de filer, cette partie là de l'histoire n'était cette fois-ci pas pour lui. Alors qu'il franchissait la porte, il entendit derrière lui :

-Putain ! Ce gros bourrin l'a encore butée ! Salopard de tête d'épingle, ça te dit pas de faire un peu attention ?!
-Qu'est-ce que t'as toi ? T'as un problème ?

Et avant qu'un autre mot ne puisse être prononcé, la fusillade commença. Il croisa quelques gardes en armures carapace qui visiblement allait calmer les tensions radicalement. Cet endroit semblait particulièrement protégé et légiféré aussi durement qu'un camp militaire.
Il fit le tour du camp et trouva rapidement un escalier qui visiblement menait encore plus haut dans la ruche et où logiquement devait se trouver le fameux Chef.
Il finit finalement par retomber sur l'homme responsable de la fusillade du bar, escorté par deux gardes lourdement armés. Ils échangèrent quelques mots et il en ressortit finalement indemne ce qui permit néanmoins d'apprendre à l'Agent que le Gang fonctionnait en petite cellule autonome ce qui rendait compte de l'incroyable efficacité avec laquelle la Kasballica organisait ses affaires. Quand les deux gardes furent partis, la brute resta assis à terre, riant de bon cœur après toute cette histoire ce qui motiva l'Agent à répandre un peu de justice en ce bas monde. Il l'égorgea méthodiquement et le traîna dans l'ombre où il en profita pour le scarifier afin de faire passer cet assassinat pour un règlement de compte contre un mouchard, enfin c'est ce qu'il se disait.
Après quoi il fit demi-tour et regagna après un long voyage de retour, sans accroc cette fois ci, la Ruche.

Le Lendemain, il fit son rapport à l'Arbitrator Karon. Ils localisèrent ensemble les galeries concernées et purent retrouver le QG de cette filiale de la Kasballica qui semblait être la cave d'une Taverne de la Sous-Ruche. Quelques jours plus tard, elle fut démantelée et l'on mit en arrestation une bonne partie du syndicat. Pour protéger son identité, l'Agent choisit le pseudonyme de Wolfe auprès de l'Arbites afin d'apparaître dans les rapports de Karron et de gagner ainsi en réputation dans ce milieu.


PRÊCHEUR NICODEMUS HAXTEX (2 point)

L'Agent était, malgré les quelques libertés prises jusqu'à ce jour et malgré la tâche ingrate que lui avait confié l'Empereur-Dieu, extrêmement pieu. Ses Cauchemars venus d'outre monde commençait à lui mener la vie dure, il ne dormait plus que quelques heures par nuit durant lesquelles il devait supporter cette vague humaine, encore et encore avaler ce prêtre, Kynov. Ce nom appartenait à son passé et en aucun cas être réveillé, l'Interrogateur Lazslo avait été clair.
Cependant, il commençait peu à peu à perdre la raison, à perdre le voile qui le dissimuler de son passé. C'est pourquoi il prit la décision de consulter un prêtre pour être soutenu dans son épreuve. Malheureusement, il entendit au détour d'une conversation parlé d'un certain Nicodemus Haxtex, Prêcheur du District Corum Mu, ancien membre de la Missionaria Galaxia et évangélisateur passé par Iocanthus. La Tentation fut trop forte et même s'il s'interdisait de poser la moindre question après l'incident de l'Oracle, il se savait déjà damné.

Il le rencontra dans son église alors que lui même priait genou à terre. Il patienta, une boule dans la gorge, les yeux fixés sur ce prêtre qui tenait peut être en main les clés de son malheur. Ses instincts tressaillaient et il ressentait tout aussi bien en lui l'affection de l'Empereur-Dieu que le calme froid du tueur qu'il était.
Le Prêcheur Haxtex se releva avec tranquillité et se retourna, posant son regard apaisé sur l'Agent. Il ressentit immédiatement le mal présent en lui.

-Que puis-je pour vous, mon fils ? Vous me semblez bien mal à l'aise. Vous êtes dans sa demeure, n'ayez nul crainte à présent.

Il ne put refréner ses émotions et posa genou à terre, abaissant le regard à terre.

-Veuillez excuser mes manières, mon Père, mais je suis à la recherche d'une oreille attentive qui pourrait m'apporter le salut, je porte encore aujourd'hui un lourd fardeau.
-Comme nous tous mon Fils, Suit moi, nous allons te confesser.

Il gagnèrent un Confessorium et s'enfermèrent tout les deux.

-Ne craint pas l'Empereur-Dieu mon fils, il saura entendre et pardonner tes pêchés, parle.
-Mon nom est Drake. Je suis un agent inquisitoriale au service de l'Interrogateur Lazslo au sein d'une cellule constituée de quatre autres membres. J'ai été purifié et mon passé effacé. Je suis sa main gauche et suis l'ennemi mortel de toutes les menaces qui oseraient s'élever contre Sa personne.
Mais dernièrement, je sens ma foi remise en question, je ne sais que penser du Monde dans lequel nous vivons, pas celui ci des réalités brutes, mais celui que vous même avez vu de vos propre yeux : l'Espace, le Warp, les planètes inconnues, l'Extérieur. Je vois encore clairement l'Empereur-Dieu, mais je me sens impuissant devant les forces que l'on me demande d'affronter. Je ne peux pas. Pas tout seul.
-J'ai moi aussi parcouru les cieux en portant à bout de bras l’œuvre sacrée que nous a légué notre Saint Père. Ce ne fut pas toujours aisé, ce fut même difficile. J'ai lutté toute ma vie pour que les hommes, tout les Hommes, puissent vivre une vie sainte au service de Sa grandeur. J'ai passé des nuits entières à m'adresser à lui, le suppliant que sa bonté purifie le Monde de ses tâches et que chacun puisse vivre, épanoui. Mais il n'en a pas été ainsi. L’Humanité est ce qu'elle est car elle a du se battre, depuis toujours, contre tous. Vous êtes l'héritier de cet histoire et c'est pourquoi vous devez continuer à portée le flambeau pour que ne jamais meurt l'Espoir.

Durant un instant, il se sentit tressaillir et une larme coula sur son visage puis il ferma les yeux et les mains jointes se mit à prier avec ferveur, une ferveur qu'il n'avait pas goûté depuis si longtemps...

APOTHICAIRE KALTOS NOVUS (1 point)

Comme tout professionnel qui se mérite, l'Agent prend des nouvelles hebdomadaires de son fournisseur en drogue, calmants et poisons en tout genre. Ce dernier, qu'il découvrit alors qu'il était en mission pour les Strophes, le tient au courant des derniers arrivages et l'informe généreusement de la nature et des effets de ses produits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Interlude IV de l'Agent Drake
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Résolu] Gilded Drake + Diamond valley
» fek agent immobilier
» l'Agent K
» [echange]Recherche 1 Tezzeret agent of bolas
» Présentation : Agent-FBI-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Homo Pexator :: Campagne (Purifier par le feu) :: Interludes-
Sauter vers: